Publié le 23 Juin 2009


Stanley Kwan Lan Yu

 


Les gens qui ne sont pas d’ici (de Beijing) se retrouvent au parc de Dongdan ( ?), et les tong xing1, c'est-à-dire les homosexuels, aussi. J’ai mis du temps à trouver cet endroit. La première fois que j’y suis venu, c’était il y a un an. J’étais très nerveux, j’avais les mains moites et je tremblais. J’attendais qu’un homme qui aime les hommes vienne me parler.

Je suis resté là assis et au bout de quelques minutes deux hommes sont venus me voir. L’un des deux avait un gros ventre et le deuxième avait l’air d’un exilé venu chercher du travail. Ils m’ont abordé d’une manière très directe. Ils m’ont demandé : « C’est la première fois que tu viens ici ? » J’ai répondu « oui », et là ils m’ont demandé si j’étais un 1 ou un 0. Je n’ai pas compris, je n’ai vraiment pas compris. Je leur ai demandé : « Qu’est-ce que vous voulez dire ? » Et ils ont dit : « Tu ne sais vraiment pas ou tu fais semblant ? » « Non, je ne sais pas. » Alors un des deux hommes a commencé à me tripoter. Ses gestes sont devenus très explicites. Comment peut-on être aussi incorrecte ? Je suis parti en courant.

J’étais très déçu, j’ai fait des milliers de kilomètres pour venir jusqu’à Pékin, pour changer d’air pour changer d’horizon.

  Xiang Feng dans L'amour tabou en Chine sur Planète - Rediffusion : 24/6 à 0H15

 

1 transcrit aussi tonghzi, littéralement camarade, terme utilisé par les homosexuels pour se désigner entre eux


Lou Ye Nuits d'ivresse printanière
 


L'homosexualité en Chine nov. 2006, article sur le blog d'une expatriée en Chine

Tetu.com/ A Shanghai, la première gay pride de Chine mais en toute discrétion


 

 

 

 

Ce que retient la postérité

 

 

Pour rejoindre sa tombe, le cortège est passé devant celle de Félix Faure. Comme je sais que Laura, la nièce de Gabriel, 13 ans, est friande depuis son plus jeune âge de tout ce qui touche au « sexe », je lui dis que je croyais me souvenir que ce président était mort de la plus belle mort qu'il soit, dans les bras d’une femme, en faisant l’amour avec sa maîtresse.

Ces jours-ci, Libé nous livre le feuilleton du « procès S. » au cours duquel est jugée la maîtresse du banquier qui l’a assassiné de quatre balles tirées à bout portant. Détail sulfureux : Au moment de sa mort, le banquier E. S. était vêtu d’une combinaison de latex S.M..

Au même moment, on apprend qu’un célèbre acteur américain de 72 ans a été retrouvé lui aussi pendu dans sa chambre d'hôtel à Bangkok, dans une position qui évoque un jeu sexuel qui aurait mal tourné.

Comme pour le président Faure, on peut craindre que la postérité ne retienne de ces deux infortunés seulement la situation quelque peu ridicule dans laquelle la Faucheuse les a surpris.

                                                                                                             

Il y a de ce souci de ménager la réputation d’un défunt et ses proches que d’aller faire un peu de nettoyage chez un copain gay mort d’une overdose avant que ne débarquent ses parents, histoire de faire disparaître d’éventuelles vidéos de cul, godemichets et consorts (Vu dans la série britannique Queer as a folk).

 

 

Telerama.fr/ Departures de Yojiro Takita

 

 

 

L'ouragan "coming out"
 

Gabriel qui ramenait Valentin chez sa tante, y a trouvé Mehdi et son copain. Il a été question de leur "Coming out" .
Le père de Mehdi était kabyle. Quand il s’est penché sur le berceau de son fils, il aurait pressenti que ce gamin serait pédé (?). Sa prescience n’atténua en rien l’ouragan que déclencha Mehdi lorsqu’un jour il s’est résolu à lui téléphoner à Tizzi pour lui dire qu’il était homo. Son père lui raccrocha au nez après avoir hurlé : «J’arrive, je te tue et je me tue après. »



 

 

 

 
Envie contrariée
 

L’actualité nous rappelle que 60 % des iraniens ont moins de 30 ans. Envie d'Iran.

Finalement, la grande escroquerie des élections maintient Ahmadinejad au pouvoir. Débandade.

 


Farnaz prostitute Fernando Moleres

 

 

La personne qui n’a pas beaucoup d’imagination a aussi mauvaise mémoire.


Je crois que la mémoire et l’imagination appartiennent au même monde mystérieux de la pensée humaine. Il me semble que la personne qui n’a pas beaucoup d’imagination a aussi mauvaise mémoire. L’enfant qui n’imagine rien en jouant dans les corridors d’un château ne se souviendra que très vaguement de ce château.
Il y a quelque chose dans l’imagination qui se rapporte à la mémoire, et vice versa. On pourrait dire que la mémoire est une sorte d’imagination concentrée sur un certain point...
Quand vous vous rappelez quelque chose, vous ne vous rappelez jamais la chose même, mais toujours la relation, l’association de la chose avec quelque chose d’autre. Et c’est l’imagination qui fait ce lien entre les choses.

 

Nabokov dans  les archives du Monde 2 du 13/6/2009 Vladimir Nabokov et le scandale « Lolita »





La face cachée du garçon doré


Le nouveau garçon qui se dépense sans compter au cours de gym, est musclé et bronzé jusque sur sa jolie paire de fesses. Je l’imagine sur un bateau, entretenu par un vieux Monsieur. Il ne me montrera pas son sexe. Insuffisance de taille ou excès de pudeur ?

 


Jock Sturges Thomas et Eva ; la Jenny 2005


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Thomas Querqy

Publié dans #culture gay, #ciné-séries, #tragique, #vivre, #homophobie, #les années, #sex

Repost0