Bodybuilding

Publié le 25 Août 2006

Juin 2000

Le bodybuilding, mon père et moi
 

Pour notre plus grand bonheur, les homos, c'est devenu tendance : « on est passé d'un sujet tabou à un sujet porteur » affirme Frédéric Martel[1] dans Le Monde Télévision.  Arte, la seule chaîne TV fidèlement «gay friendly» ouvre la série des programmes sur les gays qu'ont concocté toutes les chaînes autour de la Gay Pride . En fait, elle rediffuse deux chouettes documentaires que j’avais déjà enregistrés. Seule nouveauté : Beefcake ou Réservé aux hommes de Thom Fitzgerald.

 

Sujet : l'histoire de Bob Mizer, photographe des corps masculins bodybuildés et fondateur dans les années 40, d'une agence de garçons adeptes de culturisme et d'un magazine dédié à la «sculpture humaine » : le Physique Pictorial.

Les modèles de Bob Mizer semblaient se prêter assez facilement à des « actes contre nature » avec lui ou/et avec des membres de son réseau de sympathisants.  Avec certains d’entre eux, c’était d'autant plus facile qu’ils venaient à lui convertis après de frénétiques masturbations sur les icônes qui les avaient précédés dans le magazine.  Dans l’Amérique Mac Carthyste homophobe des années 50, les dénonciations ne manquèrent pas de se multiplier, ce qui contraignit notre photographe à interrompre sa besogne pour de nombreux procès.

 

 

Si j’excepte les mises en scène les plus kitchs et les plus équivoques, ces photos m'ont rappelé celles dont papa avaient recouvert, les murs de sa chambre chez mamie.  Ils les découpaient, vient-il de me dire, dans Muscle Builder et Muscle Power (2 publications de la maison Weider), dans American Manhood ou dans l'hexagonal Santé et Force. Prés de cinquante ans plus tard, je trouve toujours ces jeunes culturistes très émoustillants.  Les anabolisants n'ayant pas encore fait leurs ravages, ils incarnent à la perfection le modèle du jeune athlète grec, mais enfin doté d'un vrai sexe de mâle adulte (Cf les photos de Joe Dallessandro nu, l'égérie d’Andy Warhol).

 

Ce sont ces mêmes photos d'un idéal physique masculin qui ont suscité et entretenu la vocation de mon père pour le culturisme au point d’en faire son métier en créant son centre de mise en forme.  Même d'un point de vue hétéro-narcissique, ça nous fait tout de même un sacré point en commun !

 P.S. En me repassant en accéléré le documentaire, j'ai aperçu Muscle Builder et Strength and Health, sans aucun doute l'original américain de Santé et Force.


[1] Frédéric Martel Le rose et le noir Les homosexuels en France depuis 1968 Le Seuil 1996

Rédigé par Thomas Querqy

Publié dans #famille, #culture gay, #mens sana in corpore sano

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article