Printemps - Hiver

Publié le 16 Octobre 2006

 

 

Y a un porno  sur TV5 !

12-3-5

 

Aziz, notre guide yéménite raconte qu’une après-midi tous les portables du Yémen se sont mis à sonner en même temps : « y a un porno sur TV5 ! ». Tout le monde de s’enfermer à double tour devant le poste. Il y a deux ou trois ans la censure s’était donc exceptionnellement oubliée. Mais un porno sur TV5, ça ne paraît pas sérieux ? Apparitions furtives de seins, de fesses ? Peut-être une bite aussi rapidement ? Sans aucun doute, si j’en juge avec quelle délectation nos chauffeurs se sont jetés sur le Monde des religions « spécial Interdits religieux en matière de sexualité ». La photo d’un homme et d’une femme nus côte à côte,  le sexe non visible, dans un noir et blanc, floutés, les attirait irrésistiblement comme le miel appelle les guêpes.

 

 

 

La vieillesse

 

Michèle A., dynamique sexagénaire : « La vieillesse est un naufrage disait De Gaulle… mais je ne suis pas d’accord avec Françoise Giroud qui disait que la vieillesse était obscène »

 

 

 

Aux premières jonquilles

18/3/5

 

20H45 - Depuis combien de temps plante-t-il contre ce mur ? Il est jeune. Pas mal. Un roumain probablement. Je m’approche de lui :

 

-         c’est combien ?

 

-         dezero

 

-         t’es pas cher, pensai-je, tu fais quoi pour ce tarif ?

 

Il me tend un des deux bouquets qu’il tient dans chaque main. Je lui glisse la pièce dans sa main libre et examine ce qu’il vient de me donner : ses jonquilles, sans être encore à proprement parler fanées ont perdu leur éclat à force de trottoir.

 

-         Dezero, dezero, répète à l’infini mon vendeur de jonquilles.

 

-         Quel gagne-petit, me suis-je dit, la seule jolie fleur, c’est lui.

 

 

 

 

Mysterious skin de Gregg Araki 

 

Adaptation réussie d’un roman traitant de la pédophilie  et des cicatrices ouvertes que le pédophile laisse chez l’enfant devenu grand : pour l’un c’est le trou noir et la recherche d’explications (la piste la plus solide est d’avoir été enlevé par un OVNI), pour l’autre, c’est la fuite en avant dans la prostitution qui lui permet à la fois de satisfaire ses besoins sexuels immenses et de gagner sa vie. Le sordide de sa vie touche un sommet d’abord au cours d’une passe avec un homme ravagé par les drogues et le sida dont il doit masser le dos couvert de plaques de sarcome de Kaposi ; ensuite lorsqu’il se fait défoncer la gueule et le cul par un client fou dangereux.

 

Scène culotté (si je puis dire) du pédophile se faisant fister par le petit Neil.

 

Pédé, une destinée connue précocement ou une trajectoire aléatoire

 

Seul contre les 4 garçons (Goran, Fernando, Claude et Gabriel), j’ai défendu la 2e hypothèse en disant que j’aurais très bien pu être hétéro et que seul un certain contexte et l’accumulation de fantasmes et d’expériences homosexuelles m’ont installé dans cette sexualité.

 

Incestes et cousinage

 

Je crois me souvenir que Fernando a été dépucelé à sa puberté par un cousin d’une vingtaine d’année. Il a également raconté par exemple, que très jeune, il aimait venir se glisser dans le lit de son frère qui prenait sa douche avant d’aller à la fac, afin de pouvoir à loisir se délecter de la vision très érotique du corps nu de son aîné.

Quant à Goran, dans un contexte terriblement homophobe, adolescent, il a osé sucer son frère puis son demi-frère.

 

La force du tabou de l’inceste et du tabou religieux de l’homosexualité dans les pays orientaux sont à la mesure de deux tentations universelles (Cf les deux contacts homosexuels du Baron au Yémen).

 

 

 
L'amour imberbe

 

Je regarde Hamdân et dis à mon ami :

« cela fait bien longtemps qu’il me l’avait promis

de ne laisser pousser sa barbe

qu’à condition de laisser glabre

son entrecuisse. Souviens-toi de sa splendeur,

du temps heureux de sa jeunesse en fleur,

quand sa beauté lui gagnait tous les cœurs.

Mais, après tout, que sais-tu d’avouable ? »

 

Abû-Nuwâs Le vin, le vent, la vie Actes Sud (757-815 ?)

 

 

Le massage avec finitions

 

Je fais part à Alain de mon projet de stage de massage thaïlandais au Wat Po cet été à Bangkok avec Gabriel. Et qui sait, si cela devait me plaire de continuer à me former pour en faire une activité professionnelle ?

Un de ses ex, le petit Lionel, qui est manip radios et très chaud du cul, s’est payé un studio en faisant la même chose au noir. Il passait des annonces dans un magazine culturel et proposait ensuite au client s’il voulait un massage avec ou sans finitions. Finitions ? Nous avons pensé au massage du sexe jusqu’à l’éjaculation. Pas du tout, il s’agit d’un massage de la prostate avec canule. Il n’a pas eu à faire le voyage qu’on envisage, un type lui a fait et appris tout cela.

 

 

 

Rédigé par Thomas Querqy

Publié dans #touriste, #sex, #Au nom d'Allah, #les années, #ciné-séries, #livres, #économie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article