Publié le 7 Avril 2008

«L’art n’est pas chaste, on devrait l’interdire aux ignorants innocents, ne jamais mettre en contact avec lui ceux qui y sont insuffisamment préparés. Oui, l’art est dangereux. Ou s’il est chaste, ce n’est pas de l’art.» Picasso

 

" Le regard est l'érection de l'oeil. "  Jean Clair

 

 

 

http://www.aurarosenberg.com/projects.html

 


Quatre personnes : l’ami gay Abou, la copine Sonia et son mari Yvan, devant une photographie de Thomas qui les reçoit ; la photographie figure un garçon en train de se baigner nu dans une rivière entourée d’une épaisse végétation ; dissimulés dans l’ombre des feuillages on peut distinguer deux hommes en train de le reluquer.


 

 

A l’ami gay, planté depuis un certain temps devant la photographie :

Sonia               : Tu aimes ?


Abou               : C’est une belle scène qui me rappelle un tableau que j’ai vu je crois au Musée d'Orsay, mais je n’arrive plus à me souvenir du nom.


Yvan                : Qu’est-ce que vous regardez ? ... Mais il bande, ce mec ! Ah, bravo Thomas, tu mets du porno sur tes murs, maintenant ?

 

 

L'amour vainqueur Le Caravage




Thomas            : un jeune homme nu, qui bande un peu. Il fait sa toilette, ça ne t’arrive jamais de bander sous la douche ? Rien de plus naturel, je ne vois rien de pornographique ?... Tu ne vas quand même pas me dire que ça t’excite, puisque c’est ce qui définit le porno ?


Yvan                : Manquerait plus que ça ! Ce serait plutôt le contraire. Mais toi, ça t’énerve de faire une photo pareille ?


Thomas            : Nullement, je n’ai pas la santé de Tom of Finland, le dessinateur gay qui jugeait la qualité de son dessin à l’aune de son érection. Au contraire, j’essaie par-dessus tout d’éviter l’image porno, d’abord pour des raisons de décence, mais aussi pour éviter « l’éjaculation précoce de l’œil ».


Abou               : ça y est, ça me revient, c’est un tableau sur lequel une femme fait sa toilette avec deux vieillards cachés qui la reluquent en arrière-plan !


Thomas            : Bien vu ! C’est le tableau de  J.J. Henner,  la chaste suzanne qui m’a donné l’idée de ce « tableau photographique ».


Abou               : c’est un beau sujet érotique. La présence des hommes dissimulés ouvre plein de possibilités.


Sonia   : Tu entends mon macho adoré, le sujet n’est pas pornographique mais érotique.

 

 

Nudes 21 Thomas Ruff



Thomas            : Si tu veux Bébé, mais accepte que je perçoive mal l’érotisme d’une scène avec trois hommes.

 

Abou               : Accordé, mais alors laisse nous discuter entre amateurs éclairés !


Thomas            : Tu as tout compris Abdou : ce sont toutes ces possibilités qui m’ont plu dans la scène. Le garçon ne va-t-il que se laver ? Va-t-il s’apercevoir qu’il est épié ? Dans l’affirmative, il peut se faire exhibitionniste et le jeu avec les voyeurs peut aussi, pourquoi pas, virer au plan à trois...


Abou               : ... ou au viol du jeune homme...


Thomas            : ou à rien : le jeune homme fait sa toilette sous le regard concupiscent de deux hommes.

 

 

 Pornographie Edouard Levé



Abou               : Je préfère l’idée du viol.

Le viol est une manière très classique de parler du sexe dans l'art en Occident... « Tou é oune artisté » Tom !


Yvan                : N’en prend pas ombrage Thomas, mais s’il suffisait de mettre un homme à poil qui bandouille pour faire de l’art, ça se saurait.


Abou               : si ça ne fait pas l’œuvre d’art, tu dois au moins reconnaître que le patrimoine artistique est truffé de nus lesquels produisent en général une émotion d’ordre plus ou moins esthétique.


Yvan                : pas avec des sexes en érection.


Abou               : c’est une question de culture - en maintes parties du monde rien de plus banal qu’une représentation stylisée d’un sexe en érection -, et d’époque : ça ne me paraît pas inconvenant aujourd’hui de le faire pour en témoigner ... et puis de toute manière ici le sexe du garçon ne bande pas franchement.


Thomas            : je voulais aussi au travers de cette image évoquer le voyeurisme/ exhibitionnisme contemporain, pas seulement sexuel, la télé réalité ...


Yvan                : Excuse moi Thomas mais Abou a dit quelque chose d’important : « stylisé ». Or ta bite est tout ce qu’il y a de plus réelle : c’est une photo.

 

 

http://www.ericfischl.com/

 

 

Picasso érotique 1903

 

Sonia             : Ce n’est pas la sienne, poussin, et puis on vit au XXIe siècle!

 

 

Abou               : Tu rigoles, la photo de Tom, n’a rien de réaliste, c’est de la cuisine Photoshop. On ne peut même pas mettre un visage sur cette queue, il nous tourne au trois quart le dos et de toute façon il est flou. Ceci dit, Yvan, est-ce que tu reconnais Picasso comme un grand artiste ?


Yvan                : Existe-t-il un seul taré pour dire le contraire ?


Abou                : Et bien, Picasso a dit que l’art n’était pas chaste, qu’il était dangereux et que s’il était chaste, ce n’était plus de l’art.


Yvan                : Picasso n’utilisait pas un ordinateur avec un logiciel de retouche d’images. Peut-on vraiment parler d’art avec un grand A en matière de photographie ? Je suis sceptique.


Abou               : Il en va désormais en photographie comme avec les arts plastiques pour définir ce qui est art et ce qui ne l’est pas. Le petit monde des acteurs du marché photographique cote les artistes et les œuvres dont ils contrôlent l’originalité et la rareté et dont ils assurent la visibilité.

 

 

Penheimer Park Attila Richard Lukacs




Thomas            : Pleinement d’accord avec Abou, toutefois je te rejoins Yvan au moins sur un point : mon « tableau photographique » n’est pas de l’art.


Abou                : et pourquoi pas ?

Thomas            : Tout simplement parce qu’il est accroché dans mon salon au lieu de l’être dans un musée ou une galerie. Ça fait de lui un objet sans spectateur, sans valeur... et sans créateur.

Peut-être aussi parce qu’il représente trop explicitement le désir homosexuel, qu’il n’est pas assez ambiguë pour être acceptable pour l’immense majorité des spectateurs. N’est-ce pas Yvan ?


Yvan                : D’accord avec toi à 100 %


Sonia               : Avec quoi ?


Yvan                : D’accord avec Thomas à 200 %. Vous n’avez pas faim, non ?

 


  P.S. Sur le site du musée d’Orsay la notice accompagnant le tableau de  J.J. Henner la chaste suzanne raconte qu’il avait été critiqué pour le côté artificiel du sujet qui, sous un prétexte de peinture d'Histoire, donnait surtout à voir une simple baigneuse nue.

 

En revanche, il est très étrange que ne soit nullement fait mention des deux vieillards embusqués dans l’ombre, ça change pourtant bigrement le sens du tableau. En cliquant sur notice complète l’auteur de la notice se contente dans la rubrique iconographie - détails de référencer « vieux » et « luxure ».




ARTICLES

Sexe, l'art dans tous ses ébats Olivier Pascal-Moussellard Télérama 5/12/7 

Figures de la sexualité dans l'art des années 90 - un article de Paul Ardenne. (Liens dans la page)

L'art - hors-série Sciences Humaines juin-juillet-août 2002

http://www.humanite.fr/ Feminin-masculin, le sexe de l'art à Beaubourg (1995)

http://www.centrepompidou.fr/ENS- Tendances de la photographie contemporaine

http://www.centrepompidou.fr/ENS- Big-bang, de la subversion dans l'art

 

LIVRES

L’image corps - Figure de l’humain dans l’art du XXe siècle de Paul Ardenne Editions du regard 2001

La pièce Art de Yasmina Reza

 

TV – VIDEOS

http://www.ina.fr/journal France 2 sur l'exposition Féminin-masculin, le sexe de l'art

http://www.arte.tv /Les tabous, le sexe et l'art

http://www.dailymotion.com/ Art, la piece de Yasmina Reza

 

EN LIEN SUR CE BLOG

http://notesgaydethomas.over-blog.com/ l'art présumé coupable et le crime sans victime

http://notesgaydethomas.over-blog.com/ Télé réalité

 


Porno, pas éro

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Thomas Querqy

Publié dans #sex, #expos

Repost0